Doyenné de Ciney

Baptêmes

mercredi 23 novembre 2011 par Doyenné de Ciney

Il est toujours possible — à tout âge — de demander la Sacrement du Baptême.
 
Devenir chrétien, c’est entrer progressivement dans l’Église, qui rassemble tous ceux qui croient en Christ et sont appelés à former un seul peuple saint… Une Église diversifiée qui partage la même foi et la même espérance, et qui essaye de vivre dans un même esprit fraternel…

La préparation a généralement lieu le dernier vendredi du mois qui précède la date du baptême, au secrétariat de la paroisse. Pour les inscriptions : contacter le secrétariat paroissial.

Par le Baptême, j’entre dans la Famille de Dieu, Famille Église.

 Le Sacrement

Le baptême est célébré dans l’église de la paroisse, qui est le lieu du rassemblement de la communauté chrétienne. Il sera célébré avec d’autres enfants (s’il y a d’autres demandes).

Par le baptême, l’enfant entre dans la communauté des hommes et des femmes qui croient en l’Amour du Dieu révélé par le Christ.

L’Église a toujours célébré des baptêmes à Pâques, jour de la Résurrection du Christ. C’est pourquoi le dimanche qui commémore cette résurrection est le jour privilégié pour les baptêmes ; à certaines occasions, ils pourront être célébrés au cours de la messe, en présence de la communauté paroissiale.

Présenter l’enfant à l’Eglise pour qu’il soit baptisé,
c’est lui ouvrir le chemin de la foi chrétienne…

Dès à présent, par l’exemple de vie et de prière, à la maison, à l’école, avec le parrain et la marraine, à la paroisse, l’enfant pourra découvrir le bonheur d’être chrétien. Ainsi quand il sera grand, il pourra choisir librement de poursuivre cette voie…

La célébration du baptême accomplira ce geste inouï dans lequel
Dieu adopte l’enfant comme son enfant à lui, pour toujours !
L’enfant renaît avec Dieu pour la vie éternelle,
une vie plus forte que la mort.

LES SIGNES

- L’eau :
Le baptême nous plonge dans l’eau jusqu’à perdre souffle,
pour reprendre vie, ranimé d’un esprit nouveau.

- Le Saint-Chrême :
C’est une huile parfumée, consacrée par l’évêque.
On l’utilise aussi pour les confirmations et
l’ordination des prêtres.
Le « chrême », nom grec qui signifie « onction »,
a donné le mot « Christ » et ensuite « chrétien ».
Recevoir l’onction de cette huile,
c’est être imprégné de l’Esprit de Dieu.

- Le Vêtement blanc :
Le baptisé est plongé et ressuscité à la vie nouvelle en Christ.

- Le Cierge :
La lumière intérieure que chaque baptisé reçoit du Christ
est signifiée par le cierge.
Celui-ci est allumé au cierge pascal
(allumé solennellement la nuit de Pâques)
et rappelle la Résurrection du Seigneur …

C’EST UN COMMENCEMENT...

Le baptême fait partie d’un chemin,
parcours d’initiation à la foi et à la vie chrétienne…
Le rôle des parents est essentiel.
L’Église propose de continuer ce chemin
par les différentes possibilités
de rassemblements et de catéchèses
offerts également par la paroisse…

 La Préparation

Les parents qui désirent le Baptême pour leur enfant nouveau-né ou en bas âge sont invités pour une préparation.

Si l’enfant est âgé de plus de 3 ans, il recevra une petite préparation plus adaptée à son âge.

Si l’enfant est âgé de plus de 7 ans et s’il est également « demandeur », il recevra une préparation plus spécifique, en plusieurs étapes : vrai enrichissement car l’enfant prend conscience de la démarche qu’il va faire !

Pour les jeunes de plus de 14 ans et les adultes, ils pourront recevoir une préparation avec une « catéchèse » qui complète et approfondit la beauté de ce sacrement.

La préparation a généralement lieu le dernier vendredi du mois qui précède la date du baptême, au secrétariat de la paroisse. Il est possible également qu’un ou plusieurs membres de l’équipe de préparation rendent visite à la famille…

La Célébration

Pour les enfants de moins de trois ans, les célébrations ont lieu régulièrement.
- Le 2e dimanche du mois en l’église des Capucins (en attendant la reconstruction de la Collégiale).
- Le 4e dimanche du mois, en l’église des Capucins.
- Au cours de la messe du samedi à 18h ou du dimanche à 10h30, en l’église des Capucins (selon la possibilité de l’équipe !).

Pour les enfants plus âgés, la célébration se planifie pendant la préparation. Elle a souvent lieu pendant la veillée Pascale.

LE CHOIX DU PRÉNOM

Il arrive que des parents choisissent un prénom sans lien avec l’histoire chrétienne. Ils en ont la liberté. Mais l’Église demande, dans ce cas, d’adjoindre un prénom chrétien connu à celui qui a été choisi. En effet, il est bon de pouvoir donner à ses enfants un modèle de foi et de vie chrétienne grâce au nom d’un saint ou d’une sainte qui a marqué la vie de l’Église. Le saint patron peut devenir le compagnon, l’ami de votre enfants et l’aider tout au long de sa vie. Il existe des ouvrages ou d’autres listes de références pour aider à choisir un prénom chrétien et aussi connaître la vie des saints et saintes reconnus par l’Église.

LES PARENTS

Votre enfant est le premier concerné par la célébration. Cependant on ne fera pas « semblant » qu’il ait l’âge de parler et de comprendre. C’est vous, les parents, qui parlerez en votre propre nom. D’ailleurs, la célébration de la parole de Dieu s’adresse directement à vous, et non à l’enfant.

Résumons ce que les parents ont à faire au cours de la célébration :

  • Au début, ils disent ce qu’ils viennent demander à l’Église pour leur enfant.
  • Ils marquent leur bébé du signe de la croix.
  • Ils déclarent renoncer au mal et ils affirment la foi de l’Église.
  • Ils portent leur enfant au moment du baptême.
  • À la fin, ils reçoivent une bénédiction spéciale.
  • Ils signent les registres du baptême.

LE CHOIX DU PARRAIN ET DE LA MARRAINE

Le choix du parrain et de la marraine ne peut pas être inspiré uniquement par des motifs de parenté ou d’amitié. Parrains et marraines sont là en premier lieu comme témoins de la foi catholique auprès de l’enfant. Ils ont pour rôle d’épauler les parents dans leur tâche d’éducateurs, et notamment d’éducateurs de la foi. Ils le feront d’autant mieux que des liens d’affection se noueront avec leur filleul(e).

Pour que la responsabilité qu’ils acceptent de prendre soit cohérente avec leur vie, l’Église demande qu’ils soient chrétiens et capables d’aider leur filleul(e) dans sa vie de baptisé(e) ; qu’ils aient seize ans révolus, qu’ils aient été catéchisés et confirmés.

L’Église accepte qu’il n’y ait qu’une seule personne, parrain ou marraine, pour assumer ce rôle.

Accepter d’être parrain ou marraine, c’est une responsabilité à prendre au sérieux.

Résumons le rôle des parrains et marraines au baptême :

  • Ils s’engagent à aider les parents dans leur responsabilité chrétienne.
  • Ils marquent leur filleul(e), du signe de la croix.
  • Avec les parents, ils déclarent renoncer au mal et affirmer la foi de l’Église.
  • Ils revêtent l’enfant du vêtement blanc.
  • Ils reçoivent le cierge allumé de l’enfant.
  • Ils signent les registres du baptême.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 267 / 97270

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Secteur de Ciney-Leignon  Suivre la vie du site Ciney  Suivre la vie du site Célébrations & Sacrements   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1

Ce site est une archive. Il n’est plus mis à jour depuis le mois de mars 2017.
Les dernières informations sont sur http://www.doyennedeciney.be !